L’écart se creuse avec les plus riches

AFP

02/04/2010 |

Les inégalités se sont creusées entre Français les plus aisés et le reste de la population entre 2004 et 2007, les familles monoparentales, les ménages d’immigrés et les chômeurs restant très exposés à la pauvreté, relève l’Insee aujourd’hui. 

La moyenne des très hauts revenus a augmenté « plus rapidement que (celle) de l’ensemble de la population » contribuant ainsi à creuser les inégalités « par le haut », note l’étude 2010 de l’Insee intitulée « Les revenus et le patrimoine des ménages ».

 

Alors qu’elles ne représentent qu’1% de la population, ces personnes à très hauts revenus perçoivent 5,5% des revenus d’activité, 32% des revenus du patrimoine et 48% des revenus exceptionnels déclarés (plus-values, levées d’options). Le nombre de personnes riches est en forte augmentation: entre 2004 et 2007, 70% ont gagné 500.000 euros par an et 28% plus de 100.000 euros par an.

 

Ce qui conduit l’Insee à constater qu’en 2007 le niveau de vie annuel moyen des personnes vivant en France métropolitaine s’est établi à 21.080 euros soit environ 1.760 euros par mois contre 20.750 en 2006 soit 1.730 euros par mois en 2006 (+1,6%).

 

Ce sont les 50-64 ans qui sont les mieux pourvus, avec près de 25.000 euros annuels. Le niveau de vie médian (50% des ménages gagnent plus, 50% gagnent moins) était en hausse de 2,1% par rapport à 2006, à 18.170 euros, soit 1.510 euros par mois.

 

A l’autre bout du spectre, le taux de pauvreté connaît « une relative stabilité après une longue baisse », a expliqué Jean-Louis Lhéritier, un expert de l’Insee, lors d’une conférence de presse. En 2007, le seuil de pauvreté correspond à un niveau de vie de 908 euros par mois et concerne 13,4% de la population, soit huit millions de personnes.

 

Les familles monoparentales, les personnes vivant dans un ménage immigré et les chômeurs restent particulièrement exposés au risque de pauvreté monétaire. « Plus de 30% des personnes vivant au sein d’une famille monoparentale sont ainsi confrontées à la pauvreté », note l’Insee. Les risque d’être pauvre est 4,7 fois plus élevé si on est au chômage. Enfin, plus du tiers des personnes appartenant à un ménage immigré vit sous le seuil de pauvreté, selon l’Insee.

Protégé : UNION EUROPEENNE doc en construction

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Le conglomerat : définition et exemples

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Wall street, Krach, Subprimes , Crise , Cinéma

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Exercice: la crise des casinos en France

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Corrigé de l’exercice: les causes de la crise des casinos en France

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Les entreprises n’ont jamais autant recruté de CDD

Source : Figaro 11/08/2010

Huit embauches sur dix se font en contrats courts qui représentent désormais 9% de l’emploi salarié total.

Les entreprises n'ont jamais autant recruté de CDD  dans Titre 1 – L’individu au travail coeur-Un record. Selon les dernières statistiques du ministère de l’Emploi, la part des contrats à durée déterminée (CDD) dans les embauches avoisine désormais 80%. Soit huit recrutements sur dix qui se font en contrat précaire. Et ce, sans comptabiliser les ­embauches d’intérimaires. La progression, depuis le début de la ­crise, fait froid dans le dos: +10 points en deux ans!

Conséquence? Le pourcentage des CDD dans l’emploi total n’a jamais été aussi élevé. Fin 2009, ces contrats concernent presque un salarié sur dix (9% exactement), soit une hausse de 3,5 points en dix ans et une augmentation de 400% en un quart de siècle. Corollaire, la part des CDI, bien qu’encore ultramajoritaire, ne cesse de diminuer. En une année, elle a reculé de 1 point pour atteindre 78%.

Deux phénomènes, liés à la ­crise, expliquent cette montée en puissance. La crainte de l’avenir d’abord. «L’absence de visibilité dans les carnets de commande pousse les entreprises à privilégier les contrats courts», justifie Jean-Eudes du Mesnil, le secrétaire ­général de la CGPME. «Il y a une grande part d’insécurité des entreprises qui préfèrent recruter plus de salariés en CDD même s’ils sont très contraignants, abonde Laurent Berger, secrétaire national chargé de l’emploi à la CFDT. Les contrats précaires sont devenus la variable d’ajustement.»

 

Plus de contrats aidés

Problème: ces embauches ne sont pas réalisées dans la majorité des cas pour palier un surcroît d’activité ou remplacer un salarié absent, les deux seules justifications prévues par la loi pour pouvoir recourir à un CDD. «Mieux vaut une embauche en CDD que pas de recrutement du tout, rétorque Jean-Eudes du Mesnil. Et le ministère du Travail est chargé de traquer les éventuels abus.»

La deuxième explication est plus conjoncturelle. Les recrutements en contrat aidé, tant dans les entreprises que dans le secteur non marchand, sont comptabilisés comme des embauches en CDD. Or le gouvernement a fortement usé en 2009 de ces dispositifs de «traitement social du chômage» pour limiter l’impact de la crise sur l’emploi. Pas moins de 137.000 contrats aidés supplémentaires, d’après l’Insee, ont été proposés l’année dernière aux publics éloignés du marché du travail et près d’un demi-million de ces dispositifs subventionnés par l’État ont au final été créés.

Point positif: ce sont les jeunes qui ont bénéficié de ces contrats, via le plan d’urgence mis en œuvre par Nicolas Sarkozy à partir du mois de juin dernier. Outre l’augmentation de l’offre de contrats d’apprentissage qui leur étaient destinés, les moins de 26 ans ont également bénéficié de 84% des contrats aidés déployés dans le secteur non marchand.

Protégé : Exercice: Nespresso et les nouveaux entrants du marché des capsules de café

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Exercice : la fusion entre GDF Suez et International Power

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Les structures (en construction)

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

12345...41

Catégories


xtraffiliation |
conseil-vietnam |
La qualité dans l'entreprise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | accroitre vos revenus sur l...
| ETABLISSEMENT SAME.
| biblio intelligence économique