Archives pour la catégorie Les échanges internationaux de biens et servic

La crise mondiale creuse le déficit commercial français.

La crise mondiale creuse le déficit commercial français.
En septembre, celui-ci a atteint un record de 6,3 milliards d’euros, soit une hausse de 16% sur un mois. La chute de la demande de nos principaux partenaires commerciaux et l’affaiblissement du soutien des pays émergents ont pesé sur les exportations, annulant l’impact positif de la forte baisse des cours du pétrole sur les échanges. Sur l’ensemble de l’année, le déficit commercial de la France risque de frôler 50 milliards d’euros, un niveau record.

Relations économiques franco-chinoise

Des résultats français mitigés dans le domaine économique
Bénéficiant de sa reconnaissance de la Chine, la France était devenue le cinquième partenaire de la Chine dans les années 1970. Elle a vu dans les années 1980 son industrie prendre une part active à la réalisation d’ambitieux programmes d’équipement, à commencer par le programme électronucléaire chinois – centrale de Daya Bay – ou s’engager dans des coopérations institutionnalisées sous forme de joint ventures – implantations d’Alcatel, usine Dongfeng-Citroën à Wuhan. Nos relations économiques et commerciales s’appuient sur près d’un millier d’entreprises françaises ainsi que sur des programmes de coopération. Plusieurs opérations (Michelin, Alcatel) ont été réalisées en 2001. Le mouvement devrait se poursuivre en 2002, notamment dans la distribution (Carrefour), dans les assurances (CNP et Axa) et dans les biens de consommation. Les grands contrats continuent à occuper une place importante, comme en témoignent les contrats remportés par Thalès pour le contrôle aérien, et par CSEE pour la signalisation de la ligne de chemin de fer Qinhuangdao-Shenyang. En 2002, les transports offrent les meilleures perspectives notamment dans le domaine du transport urbain (métro). Le vecteur de l’environnement (eau, déchet) mobilise les groupes français.
Notre commerce extérieur devient pourtant déficitaire à partir de 1986 et a souffert du refroidissement des relations politiques après 1989 (3% en 1989 ; 1,6% en 1993). La normalisation des relations politiques n’est certes pas sans incidences sur le commerce bilatéral. Le déficit commercial avec la Chine (49,8 milliards de francs en 2001) est devenu le deuxième plus gros déficit bilatéral de la France. La croissance soutenue des investissements français en Asie, observée depuis le début des années 90, s’est poursuivie et s’est accompagnée d’un redéploiement géographique à l’intérieur de l’Asie : la Chine a fortement attiré les implantations françaises, dont le nombre a progressé de 40% de 1998 à 2000. Cependant, l’investissement direct français en Asie demeure modeste par rapport à l’investissement direct français dans le monde ou si on le compare au reste des investissements directs étrangers en Asie.
Source 2005

Qu’est ce que la balance des paiements?

La balance des paiements est un état statistique qui retrace sous une forme comptable l’ensemble des flux d’actifs réels, financiers et monétaires entres les résidents d’une économie et les non-résidents au cours d’une période déterminée.

Les flux économiques et financiers à l’origine de ces opérations sont répartis en distinguant le compte des transactions courantes (échanges de biens, de services, de revenus et de transferts courants), le compte de capital (transferts en capital) et le compte financier (investissements directs ou de portefeuille).

Pour la France, elle est élaborée par la Banque de France .

Qu’est ce que la balance commerciale?

La balance commerciale est le compte qui retrace la valeur des biens exportés et la valeur des biens importés.
Pour calculer la balance commerciale, la comptabilité nationale procède à l’évaluation des importations et des exportations de biens à partir des statistiques douanières de marchandises.
Des correctifs sont apportés à celles-ci : d’une part, les échanges se rapportant à la récupération sont déduits des flux douaniers, d’autre part, on y ajoute ceux de matériel militaire ainsi que l’avitaillement des navires et des avions.
Si la valeur des exportations dépasse celle des importations, on dit qu’il y a excédent commercial ou que la balance commerciale est excédentaire; si les importations sont supérieures aux exportations, le pays a un déficit commercial ou sa balance commerciale est déficitaire

Remarque

En France la balance commerciale ne couvre que les biens.

Les services sont pris en compte dans la balance des biens et des services contrairement à d’autres pays où la balance commerciale couvre les biens et les services.


Catégories


xtraffiliation |
conseil-vietnam |
La qualité dans l'entreprise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | accroitre vos revenus sur l...
| ETABLISSEMENT SAME.
| biblio intelligence économique