L’épreuve d’économie,droit,management des entreprises à la session 2010

Épreuve E3 : ÉCONOMIE, DROIT, MANAGEMENT DES ENTREPRISES
Unité 3 – coefficient 3
 

unite 3.1 : Économie et DROIT – Coefficient 2

1. FINALITÉS ET OBJECTIFS

L’objectif visé est d’évaluer les compétences économiques et juridiques exprimées au sein du référentiel dans leurs composants méthodologiques et notionnels.

On veut apprécier l’aptitude du candidat à

 ‑ appréhender l’environnement économique et juridique et en percevoir l’évolution ;

‑ analyser une situation et poser un problème ;

‑ mener une réflexion et construire une argumentation.

2. CONTENU

L’unité U3 « Économie et droit » est validée par le contrôle de l’acquisition des savoirs et des compétences figurant dans le programme d’économie générale et de droit des sections de techniciens supérieurs du secteur tertiaire (arrêté du 26 juillet 1995 modifié).

3. CRITÈRES DE L’ÉVALUATION

Les deux disciplines évaluées ont un poids sensiblement égal. II est tenu compte :

‑ de la pertinence de l’analyse ;

‑ de la rigueur de la démarche ;

‑ de l’exactitude des connaissances ;

‑ de la logique du raisonnement.

4. MODE D’ÉVALUATION

A. Forme ponctuelle (épreuve écrite, durée : 3 heures, coefficient : 2)

L’épreuve comporte deux parties indépendantes.

L’une vise à évaluer plus particulièrement les compétences méthodologiques relatives à l’exploitation d’informations économiques et/ou juridiques.

L’autre vise à apprécier la réflexion du candidat et son aptitude à construire un développement structuré sur une ou deux questions relevant du domaine de l’économie générale ou du droit. Cette partie peut éventuellement prendre appui sur une documentation.

B. Contrôle en cours de formation

Deux situations d’évaluation sont réparties sur le temps de formation et sont complémentaires les unes des autres en termes de compétences évaluées, dans leurs composantes méthodologiques et notionnelles.

Les deux domaines d’enseignement devront au total avoir été évalués. Les compétences méthodologiques et l’aptitude à la construction structurée devront avoir fait l’objet d’une évaluation spécifique.

Chaque évaluation prend la forme d’une prestation écrite (d’une durée minimum de deux heures chacune). Les situations proposées et les grilles d’évaluation utilisées seront mises à la disposition du jury.


Unité 3.2 : MAnagement des entreprises – coefficient 1

1. FINALITÉS ET OBJECTIFS

L’épreuve porte sur le programme de “management des entreprises” défini par l’arrêté du …

Elle vise à évaluer les savoirs et les compétences acquis par le candidat ainsi que sa capacité à les mobiliser pour analyser des pratiques de management des entreprises.

2. MODALITÉS ET CRITÈRES DE L’ÉVALUATION

L’épreuve vise à évaluer les capacités du candidat à :

- analyser le fonctionnement, les modes de management, les choix stratégiques et
  opérationnels, la structure de l’entreprise

- identifier, expliciter et caractériser le ou les problèmes de management ;

- analyser la situation à l’aide des outils pertinents ;

- établir un diagnostic (ou une partie de diagnostic) préparant une prise de décision ;

- proposer des solutions pertinentes et envisager leur mise en œuvre dans le contexte
  présenté ;

- argumenter ses analyses et ses propositions.

A. Forme ponctuelle (épreuve écrite, durée : 3 heures)

Elle prend la forme de l’étude d’une ou plusieurs situations concrètes de management.

L’épreuve prend appui sur un dossier qui comprend :

- la description d’une situation contextualisée de gestion d’entreprise qui soulève un ou
  plusieurs problèmes de management,

- une série de questions permettant de présenter le travail à réaliser par le candidat.

Elle est corrigée par un professeur ayant en charge l’enseignement du « management des entreprises » en section de technicien supérieur tertiaire.

B. Contrôle en cours de formation

Le contrôle en cours de formation se présente sous la forme de deux situations d’évaluation.

La première situation vise à évaluer les savoirs et compétences relevant de la première partie du référentiel intitulée « finaliser et décider », la seconde situation vise à évaluer les savoirs et compétences relevant de la seconde partie du référentiel intitulée « mettre en œuvre la stratégie ».

Chaque situation est d’une durée maximale de 2 heures.

Le niveau d’exigence et les critères d’évaluation sont identiques à ceux décrits dans l’épreuve sous sa forme ponctuelle.

 

 

 

 

0 commentaire à “L’épreuve d’économie,droit,management des entreprises à la session 2010”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Catégories


xtraffiliation |
conseil-vietnam |
La qualité dans l'entreprise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | accroitre vos revenus sur l...
| ETABLISSEMENT SAME.
| biblio intelligence économique